Coet

Ethique de la soustraction

La designer Taeco Nakajima est née et a passé son enfance dans un temple bouddhiste à Kyoto. Même si c'est à Tokyo qu'elle développe les activités de la maison Coet, sa démarche créative reste profondément marquée par cette expérience primordiale où se rejoignent considérations éthiques et esthétiques. Elle s’est d’ailleurs inspirée de la forme stylisée de l’étole portée par les moines pour créer le logo de la marque Coet.

La signature de la marque « Subtraction to obtain » signifie l’adhésion à une conception radicalement épurée du produit et son corollaire, le refus affiché du superflu et du décoratif. Comme l’affirme Taeco : « Notre but est la beauté de l’objet en soustrayant toute décoration ».

Simplicité des objets

La première impression qui se dégage ainsi d’un produit Coet est la sobriété. Le design des sacs et accessoires repose sur la simplicité absolue de la conception. Ainsi, le porte-document se réduit à sa plus simple expression: une pochette, une poignée découpée. Simplicité de la conception donc, mais aussi choix des matières et des coloris associé à la rigueur de la fabrication.

Les nombreuses matières utilisées - pvc, simili-cuir, cordura, coton - sont traitées à la manière de matières rares et précieuses, permettant de multiples variations.

Responsabilité environnementale

En 2016, Coet obtient le prix Social Product 2016 au Japon pour son engagement social et écologique. Cette reconnaissance récompense l’investissement de la société à la fois dans le commerce équitable et l’utilisation de matières premières issues du recyclage dans la fabrication des produits de sa ligne EcologyLine.

On aime

. L'utilisation des matières synthétiques

. Le design minimaliste et contemporain

. La démarche éco-responsable de recyclage des matières

La Collection